Bleu comme une orange.
Vidéo de présentation du projet.

Résidence arts et sciences à l'Université de Bordeaux en partenariat avec Sandrine Delord neuropsychologue .

 

Reconnaître un objet visuellement n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît.

Cette faculté a été apprise dans l’enfance et implique plusieurs processus complexes. On sait que la signification d’un objet est liée à l’observateur et non à l’objet lui-même. Notre cerveau construit cette signification, puis il reforme les contours de l’objet et c’est ainsi que nous le voyons.

 

Bleu comme une orange est un projet de recherche « Arts et Sciences » de l'IdEx, proposant de croiser les regards d’un artiste plasticien et d’une chercheuse en psychologie sur la question de la vision humaine des contours et de la couleur des objets.

 

Qu’apporte la couleur à la signification d’un objet ? Et dans une œuvre d’art ? Comment dissocier ces dimensions ?

Cette rencontre entre artiste et chercheur interroge en retour l’objet artistique : sa création, son achèvement, son ambiguïté... L’objet permettant ici de multiples imaginaires.

Avec :

- Vincent Debats, artiste plasticien
- Sandrine Delord, neuropsychologue spécialisée dans la perception des objets, laboratoire de psychologie, université de Bordeaux

Un exemple à partir de taches bleues et oranges.

"Est-ce que la couleur en elle même influe sur les objets que je perçois dans les taches? A ce terme de l'expérience une sensation est nette, dans un monochrome, pas de différence fondamentale avec une tâche en noir et blanc. Par contre dans une tache offrant un contraste coloré, comme dans l'exemple ci-dessous, le dialogue entre elle, influe énormément la perception d'objets."

Avant
Après
les 15 dessins qui composent la série à partir d'une tache à l'aquarelle bleu foncé/orange foncé

Série de 15 dessins à partir de taches bleues foncées.

1/1

Série de 15 dessins à partir de taches noires.

Série de 15 dessins à partir de taches rouges.

Les 15 dessins qui composent la série jaune de Naples. Technique au fusain, crayon de couleur, feutre, aquarelle.

Les 15 dessins qui composent la série faite à partir d'une tâche rouge et verte.

Grands formats

Suivront, la série la bleue claire, la verte et les séries des taches de couleurs complémentaires, la bleue claire et l'orange claire. Au total 8 séries de 120 dessins. Rendez-vous le 15 novembre 2017 à Bordeaux à l'espace 29 où quelques unes seront exposées.

En savoir plus :

FACTS FESTIVAL ARTS ET SCIENCES BORDEAUX

ESPACE 29 BORDEAUX

"Dans une autre expérimentation, j'ai testé si le format pouvait avoir une influence direct dans mon rapport à la couleur ou non. Ce sont ici des fusains ou des pastels de 1m50 par 2 ou 3m. Force est de constater que, comme pour les petits formats, c'est les contrastes colorés qui sont les plus influents dans la perception d'objets."


TOUTES LES IMAGES ET LE CONTENU DU SITE COPYRIGHT © 2017 VINCENT DEBATS ADAGP - TOUS DROITS RÉSERVÉS

Crédits Photographiques : Eric Coquelin, Vincent Debats,  Raphaël Arnaud, Patrick Ellouz... 

  • logo redbubble
  • Livre Tadzio...
  • LinkedIn Social Icon
  • Blogger Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon