TADZIO ET LES TADZIOS

Une fin d'après-midi, l'été.

Un soleil aveuglant, puissant.

Des silhouettes de corps découpées dans la lumière.

Une série de photos ratées, surexposées...

Mais dans ces images si pures,

la chaleur de l'éternel été et un peu plus encore.

Des corps dans l'océan.

 

Des photos il ne reste plus rien.

Je les ai imprimées sur un papier aquarelle et je les ai retravaillées.

Il n'y a plus que cette trace.

Ce que je préfère dans ces dessins, c'est la force des corps à créer

de l'espace, à se fondre en lui.

 

J'ai découvert, bien plus tard, à la fin du film de Visconti, "Mort à Venise" adaptation du roman de Thomas Mann,

que c'est dans une image semblable que le compositeur

Gustav von Aschenbach, agonisant, voit disparaître dans la lumière

le corps de Tadzio, le jeune adolescent.

Ce sera sa dernière vision du monde. et cela m'a profondément bouleversé.

 

Heureux de partager avec vous cette chaleur si douce et puissante.

 

Vincent Debats

 

Certains dessins ont été publiés aux Éditions Théâtrales-Jeunesse et accompagnent la pièce de théâtre "Le garçon de passage" de Dominique Richard.

Vous pouvez commander le livre en bas de page en cliquant sur le logo Lulu ou sur le bouton ci-desous.

TADZIO 1

Tadzio1
2
3
4
5
6
7
8
9

TADZIO 2

1
2
3
4
5
6
7
8
9

LES TADZIOS 1

3
8
1
2
4
11
12
9

LES TADZIOS 2

13
7
3
5
6
2
11
1