Articles et critiques dans la presse.

Articles et critiques Théâtre

Aix : le grand voyage onirique et théâtral de Joël Jouanneau

Mercredi 26/10/2016 Journal La Provence

 Aix-en-Provence

D'abord un texte puissant publié par Joël Jouanneau en 2009 chez Actes Sud-Papiers, où l'auteur joue avec l'absence de conjugaison et s'amuse des codes en vigueur de l'orthographe. Les libertés qu'il prend avec la syntaxe et les verbes tous conjugués à l'infinitif (manière d'abolir la temporalité) créent une musique de la langue par laquelle L'Enfant cachée dans l'encrier devient une pièce à lire à haute voix.

Une pièce, où, clin d'oeil à la grammaire malmenée l'institutrice dont on évoque la présence s'appelle Melle Grevisse, du nom du célèbre manuel. Ellj, un enfant, s'exprime et nous raconte que, s'ennuyant pendant les grandes vacances dans le château de son père, un grand amiral toujours absent, il entendit un jour la voix d'une petite fille, sa soeur jusqu'alors inconnue, cachée dans l'encrier et qui lui demande de prendre la mer pour la délivrer. Voilà que l'aventure commence. Sur son cahier d'écolier, Ellj va retranscrire le fabuleux périple le conduisant jusqu'à elle... Ou tout au moins le mettant en chemin.

Éloge de l'imaginaire, fabuleuse plongée dans le monde de l'enfance, on retrouve dans cette pièce agencée en phrases poétiques tout l'univers de Joël Jouanneau. Il y développe ses thèmes de prédilection, tels que l'absence du père, le bruit des vagues et le désir d'échapper au réel par l'art du conte. Y apparaît son éternelle âme d'enfant éclatant déjà dans des pièces dites pour la jeunesse telles que Mamie Ouate en Paoâsie, L'adoptée, L'ébloui ou Le marin d'eau douce. Une pièce en trompe l'oeil et ensuite un spectacle aujourd'hui monté et créé au Jeu-de-Paume d'Aix (qui le coproduit) à voir ce mercredi encore avant qu'il ne parte en tournée.

Sur scène, un plan incliné en bois pour un plateau nu qui se fait tour à tour radeau, île déserte, banquise, avec très peu d'éléments décoratifs. Un bureau recouvert d'une lampe où l'on trouve un petit ours blanc en pierre, des traces de jouets, de cartables d'écolier, un encrier, une plume une ardoise, un dictionnaire, autant de signaux vers le public destinés à matérialiser le voyage qu'Ellj fait dans sa tête.

Scénographe de renom Vincent Debats - qui a travaillé avec le regretté Guy-Claude François (1940-2014) le décorateur du film de Mnouchkine, Molière - réussit à rendre absolument magique tous les déplacements sur ce grenier-radeau-banquise échoué sur le plateau de théâtre.

Fabuleux comédien

Seul en scène, Dominique Richard réussit une performance tout en nuances et intériorité. Jouant pour le public avec des étoiles dans les yeux, sans jamais perdre de vue l'aspect intimiste du texte. Auteur lui-même - sa première pièce Le journal de Grosse Patate, publiée en 1998 est devenue un ouvrage de référence de la littérature de jeunesse -, Dominique Richard est à la fois l'enfant et le copain-dauphin, et il réussit presque à matérialiser par sa seule présence Annj, la soeur cachée ou Basile, le domestique de Personne.

 

C'est beau de bout en bout, intelligent, et c'est une réussite fascinante pour petits et grands.

"L'Enfant cachée dans l'encrier" de Joël Jouanneau. Actes-Sud papiers, 53 pages, 8 €. Spectacle au Jeu-de-Paume aujourd'hui à 15 h et 19 h.

Jean-Remi Barland


TOUTES LES IMAGES ET LE CONTENU DU SITE COPYRIGHT © 2017 VINCENT DEBATS ADAGP - TOUS DROITS RÉSERVÉS

Crédits Photographiques : Eric Coquelin, Vincent Debats,  Raphaël Arnaud, Patrick Ellouz... 

  • logo redbubble
  • Livre Tadzio...
  • LinkedIn Social Icon
  • Blogger Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon